Très à la mode ces derniers temps, les cours de cuisine sont de plus en plus nombreux à voir le jour dans la ville lumière. Comment expliquer cette tendance qui place la cuisine dans la catégorie loisir, au même titre qu’un cours de peinture ou de natation ? Aujourd’hui expérimentée comme un véritable hobby, la cuisine connaît chez les Français un intérêt grandissant, qui s’explique pour plusieurs raisons. Retour sur cet engouement surprenant pour les cours de cuisine à Paris.

La génération qui n’a pas appris à cuisiner

Des ouvrages de cuisine facile envahissent les librairies, tout autant que des émissions de cuisine inondent la télévision. Les cours de cuisine proposés à Paris sont destinés au plus grand nombre, mais en particulier à une clientèle active et urbaine. Des études ont révélé que la moitié des Français et en particulier les moins de 35 ans, ne cuisinaient pas en raison d’un manque de connaissances en la matière. Dans les années 70, les mères de famille ont commencé à travailler et ont eu moins l’occasion de transmettre à leurs enfants leur savoir-faire culinaire. Cela explique pourquoi les 35 – 40 ans sont aujourd’hui dépassés et ont des lacunes en matière de cuisine. Ils recherchent désormais un accès facile aux fourneaux, à l’aide de cours de cuisine ponctuels et décontractés.

Le « bien manger » au centre des intérêts

Le souhait d’un apprentissage de la cuisine est venu se renforcer dernièrement en raison d’une tendance vers une alimentation plus saine, qui veut éloigner les mauvaises habitudes de malbouffe et de plats cuisinés du quotidien. Les Français ont de plus en plus conscience que les aliments sucrés, gras, ou salés que l’on retrouve dans ce type de cuisine rapide et transformée sont mauvais pour leur santé. Les cours de cuisine les aident donc à s’orienter vers une meilleure hygiène de vie, qui passe notamment par une préparation de plats faits maison.

L’aspect économique incite à prendre des cours de cuisine à Paris

Faire des économies est aussi une grande motivation pour les Parisiens qui choisissent de prendre des cours de cuisine. Avec la crise actuelle, nombreuses sont les personnes qui ne peuvent plus s’offrir une sortie régulière au restaurant et qui cherchent un retour aux casseroles. Les produits transformés sont finalement eux aussi plus coûteux. Les Parisiens retroussent leurs manches pour ainsi faire des économies. La cuisine se transforme en un loisir, au même titre que le bricolage ou le jardinage. Elle est de moins en moins considérée comme une corvée.

Dans un tel contexte, les cours de cuisine à Paris connaissent un réel boom. Ils incarnent une innovation qui permet d’accéder à une rapidité d’apprentissage pour une clientèle active qui a un budget limité et peu de temps, en plus de ne pas posséder beaucoup de connaissances culinaires. Bon marché, les cours se veulent également ludiques et offrent un échange social.

Donnez votre avis ou posez vos questions !